Un pilulier connecté conçu par une start-up française

Medissimo a dévoilé cette semaine un pilulier intelligent doté de nombreuses fonctions pour ne pas oublier de prendre ses médicaments, voire de prévenir votre médecin en temps réel en cas d’oubli.

Pour éviter les oublis de prise et les accidents médicamenteux, de nombreuses entreprises proposent des piluliers “intelligents“.

Le 

iMedipac est un pilulier semainier high-tech en forme de livre, qui contient 28 compartiments hermétiques à comprimés. Il est doté d’un système de LED et d’alertes sonores lorsque il est temps de prendre tel ou tel médicament. Il peut aussi envoyer des e-mails ou des SMS de rappel. Il synchronise ensuite toutes les informations avec une application dédiée et, si nécessaire, il pourra même prévenir un professionnel de santé en temps réel.Annoncé cette semaine à l’occasion du Consumer Electronics Show de Las Vegas, l’iMedipac devrait être commercialisé dans les prochains mois, mais aucun prix n’a encore filtré.Le pilulier connecté est un gadget qui a le vent en poupe, on devrait découvrir de nombreux nouveaux modèles pour les seniors cette année.En attendant, on peut déjà se procurer 

GlowCaps ou Glowpacks de 

Vitality, des bouchons à adapter sur ses tubes de médicaments et des trousses, tous connectés, qui indiquent en musique et en lumière lorsqu’il est temps de prendre son traitement. De plus, ces gadgets peuvent contacter le smartphone de l’utilisateur ou celui d’un professionnel de santé si on ne suit pas bien sa prise. Ce système permet aussi de prévenir la pharmacie lorsque son flacon est presque vide.Il y a aussi 

uBox, un carrousel conçu par des étudiants du MIT qui se connecte à une application smartphone contenant des calendriers et des emplois du temps. Il est aussi doté d’une fonctionnalité permettant de prévenir les membres de la famille lorsque les médicaments ne sont pas pris.En février dernier, nous vous parlions du pilulier MedSecure connecté à un réseau GSM avec une carte SIM intégrée, capable de contacter le patient ou son entourage. Véritable problème en France, les accidents médicamenteux font chaque année 8 000 à 12 000 victimes, soit deux fois plus que les accidents de la route. Premiers consommateurs de médicaments, les plus de 65 ans sont les plus touchés par ces drames liés aux effets secondaires des produits ou à des erreurs humaines.Avec Relaxnews

Add a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *