Remboursement à 15 % de 110 médicaments : les mutuelles disent "non"

L’annonce de la création d’un taux de remboursement à 15 % pour 110 médicaments continue de faire des remous. La Mutualité Française, qui fédère environ 800 mutuelles de santé, dénonce cette mesure et s’apprête à lancer une campagne de communication dans la presse nationale et régionale. Le déficit de la Sécurité Sociale n’en finit plus de se creuser, en raison principalement de la diminution des cotisations sociales.

Parmi les mesures envisagées pour le résorber partiellement, la Ministre de la santé a annoncé la diminution du taux de remboursement à 15 % de certains médicaments à service médical rendu faible (88 d’entre eux) ou insuffisant (22 médicaments), ce qui devrait permettre d’économiser 145 millions d’euros.
 
 Les 85 % restant du coût du médicament seront donc à la charge des usagers et, par ricochet, au moins en partie à la charge des mutuelles de santé et donc de leurs 18 millions d’adhérents. Ces dernières, par l’intermédiaire de la Mutualité Française, estiment donc que ce nouveau taux “n’a aucun sens“, arguant qu’un médicament est soit utile (et remboursé à un taux élevé), soit inutile (et complètement déremboursé).
 
 La Mutualité française ajoute qu’une telle disposition “pourrait conduire à terme à une baisse de remboursement massive de l’ensemble des médicaments en médecine de ville, même parmi les plus efficaces, ce qui contribuerait à accentuer les inégalités dans l’accès aux soins et à faire peser plus lourdement encore les dépenses de santé sur les malades eux-mêmes“.
 
 Cette fédération souhaite donc ne pas prendre en charge le remboursement ces médicaments, afin de consacrer l’argent des cotisants à des soins plus lourds. Un bras de fer qui va prendre la forme, dès demain, d’une campagne de presse, alors même que l’Assemblée commencera à examiner le projet de loi de financement de la Sécurité sociale.
 
 Cette disposition, qui concerne des médicaments très utilisés et n’aura finalement qu’un impact relativement modeste sur les finances publiques, sera-t-elle maintenue en l’état par les députés et sénateurs ? Le cas échéant, le remboursement sera-t-il maintenu à son niveau actuel ou bien supprimé (déremboursement complet) ?
 
 Jean-Philippe Rivière Source : Mutualite.fr, “Médicament : la Mutualité Française dénonce la création d’un taux de remboursement à 15 %“, 26 octobre 2009,

accessible en ligne
 
 Photo : un médicament à vignette orange, ce qui indique un remboursement à 15 %. Cette nouvelle catégorie avait été créée en 2006 pour accompagner le déremboursement des veinotoniques. © Mutualité FrançaiseClick Here: cheap nrl jerseys

Add a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *