R.Kelly de nouveau arrêté pour pornographie infantile, il risque la prison à vie

Selon les informations du New York Time, R. Kelly a été arrêté jeudi 11 juillet 2019 sur treize chefs d’accusation, dont pornographie infantile et plusieurs “autres crimes fédéraux“, indique une source policière au quotidien américain. Son arrestation a eu lieu dans l’Illinois, à Chicago, et nos confrères précisent que des accusations d’entrave à la justice s’ajoutent au dossier du chanteur. On n’en sait pas plus sur les circonstances de son arrestation.

R. Kelly, de son vrai nom Robert S. Kelly, fait déjà face à une douzaine de chefs d’accusation pour agressions sexuelles, dont cinq avec circonstances aggravantes, toujours à Chicago. Chacun d’entre eux est passible d’une peine comprise entre six et trente ans de prison et ils sont tous cumulables. Parmi toutes les femmes qui l’accusent d’abus, trois étaient mineures aux moments des faits. En juin 2019, il a plaidé non coupable lors de son procès et a été libéré sous caution.

R. Kelly fait l’objet d’accusations de pédophilie depuis son bref mariage en 1994 avec la chanteuse Aaliyah, alors âgée de 15 ans. Lors de son procès en 2008 pour pornographie infantile, les enquêteurs avaient trouvé une cassette de 27 minutes le montrant en train d’avoir des relations sexuelles avec une mineure, avant de lui uriner dessus. Il avait été acquitté lorsque la jeune fille avait refusé de témoigner contre lui.

Des accusations de pédophilie refont surface depuis la diffusion du documentaire Survivre à R. Kelly sur la chaîne américaine Lifetime. Plusieurs victimes avaient accepté de témoigner contre l’artiste, dénonçant de mauvais traitements humiliants. Secte BDSM, privations de nourriture, violences, viols : les témoignages de ces femmes avaient donné lieu à des enquêtes dans plusieurs États américains.

Niant toujours toute implication dans ces affaires, R. Kelly avait acordé une interview surréaliste à la chaîne CBS. “J’ai été assassiné. J’ai été enterré vivant. Mais je suis en vie. (…) Arrêtez de jouer ! Arrêtez ! Je n’ai pas fait tout ça. Ce n’est pas moi. Je me bats pour ma vie. Vous me tuez avec cette merde“, s’était-il insurgé, hurlant à la caméra avant de fondre en larmes.

Click Here: factory direct women products

Add a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *