Pour éviter les erreurs, l’anticoagulant Préviscan change de couleur

Dans une circulaire datée du 2 avril 2015, l’Agence du médicament informe les professionnels de santé et le public que l’anticoagulant

Préviscan® (

fluindione) virera du blanc au rose à partir du 13 avril 2015 et cela afin de limiter le risque d’erreurs médicamenteuses liées à une confusion avec d’autres comprimés en forme de trèfle blancs.

En cas de survenue de saignement, même mineur, les patients sous anticoagulants doivent consulter leur médecin sans tarder. 

Le respect du traitement (doses et horaires) est un principe qui s’applique à tous les médicaments pour obtenir le meilleur rapport efficacité/tolérance. Ce principe est particulièrement important, voire crucial en ce qui concerne les

anticoagulants dont le Préviscan®, un médicament de la famille des

anti-vitamines K indiqué dans la prévention et le traitement des

pathologies thromboemboliques. La raison ? Une dose insuffisante peut conduire à un effet anticoagulant moindre et donc au risque de thromoembolie et à l’inverse, un surdosage peut conduire à des saignements pouvant être graves, voire mortels.Des signalements de confusion entre comprimésDans un communiqué, l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) fait savoir qu’il y a eu des signalements de confusion qui auraient pu avoir des conséquences graves entre l’anticoagulant Préviscan® et d’autres médicaments à visée cardiovasculaire.  L’Agence précise que “ces erreurs sont liées à la forte ressemblance entre les comprimés quadrisécables en forme de trèfle de Préviscan® et ceux d’autres médicaments à visée cardiovasculaire“ comme le

nebivolol, le

lisinopril et le

captopril. Tous ces comprimés sont en plus de couleur blanche, d’où la demande de l’ANSM de changer la couleur de l’anticoagulant.Des comprimés roses qui ne changent en rien le dosageCe changement de couleur du Préviscan® ne changera en rien ses indications ni sa posologie. De ce fait, l’Agence précise qu’aucune modification du traitement ne doit être faite sans avis médical préalable.L’ANSM informe également qu’afin d’éviter toute confusion au moment du changement de couleur des comprimés, le patient devra, dès la première délivrance d’une boîte de comprimés roses, mettre de côté les comprimés blancs de Préviscan® qui resteraient chez lui et les rapporter dès que possible à son pharmacien.Enfin, le communiqué rappelle les règles de bon usage des anticoagulants en général et du Préviscan® en particulier ainsi que la nécessité de consulter immédiatement son médecin en cas de survenue de saignement, même mineur, pour les patients sous anticoagulants.Dr Jesus CardenasSource : Communiqué de l’ANSM (Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé) du 2 avril 2015. “Préviscan (fluindione) : changement de couleur des comprimés pour limiter le risque d’erreurs médicamenteuses – Point d’information“ (

consultable en ligne).

Add a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *