Pierre-Ambroise Bosse : Le champion condamné après sa violente bagarre

Pierre-Ambroise Bosse, champion du monde du 800 mètres, a été condamné à une amende de 1 000 euros par le tribunal correctionnel de Bordeaux, mardi 28 mai 2019. L’athlète avait révélé avoir été sauvagement agressé, tard le 30 août 2017, sur le parking du casino de Gujan-Mestras, près d’Arcachon (Gironde). L’autre protagoniste de cette affaire accusait Bosse d’avoir initié cette bagarre. Cet ex-rugbyman amateur a été condamné, plus lourdement, a une peine de huit mois de prison avec sursis. Le tribunal bordelais a retenu l'”acharnement de violence” avec lequel il s’en était pris au champion.

Dans cette affaire, tout le monde est coupable selon le tribunal correctionnel. Pierre-Ambroise Bosse a donc été condamné pour “violences avec usage ou menace d’une arme, en l’espèce une bouteille de bière“. L’autre protagoniste a été déclaré coupable de “violences en état d’ivresse ayant entraîné une ITT de 18 jours“. À l’issue de cette rixe, Bosse avait dû mettre fin à sa saison sportive. Il demandait par conséquent 700 000 euros de dommages et intérêt à son agresseur pour pertes professionnelles, meetings non tenus, soins de santé, perte de sponsoring, préjudice corporel et préjudice moral… Selon l’AFP, le tribunal lui a accordé “5 000 euros à titre de provision sur le préjudice corporel, dans l’attente d’une expertise qui a été ordonnée“.

Click Here: sharks rugby jersey

Le tribunal a souligné l’acharnement dont a été victime Pierre-Ambroise Bosse et son agresseur a été décrit par des témoins comme “un animal sauvage“. Pour autant, la justice reproche à l’athlète son “énervement“, loin de “la grande capacité de concentration et de maîtrise de lui-même [qu’on attend] d’un sportif de haut niveau“. Bosse devra verser 300 euros au titre de préjudice moral à son adversaire.

L’avocate de Pierre-Ambroise Bosse n’a pas encore réagi au verdict. Celui de l’ancien rugbyman, Me Arnaud Dupin, s’est félicité que la justice reconnaisse la part de responsabilité de l’athlète : “Finalement les choses sont remises dans l’ordre. Il y a eu des violences déplorables, mon client les a reconnues, assumées, présentant même des excuses. M. Bosse s’est retranché derrière sa notoriété pour essayer de tirer des larmes à tout le monde et passer pour une victime. Aujourd’hui il est aussi catalogué judiciairement comme étant le coupable d’une infraction et de violences volontaires avec arme par destination.

Add a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *