Marion Bartoli : Le jour où Pierce Brosnan lui a envoyé 100 roses rouges…

En 2007, Marion Bartoli joue sa première demi-finale au tournoi de Wimbledon et affronte l’ancienne numéro 1 mondiale, la Belge Justine Henin. Alors qu’elle se fait laminer, elle trouve du réconfort en observant les tribunes. Mais, plutôt que de puiser de la force auprès de son père et entraîneur décrié, c’est dans les yeux de Pierce Brosnan qu’elle se ressource !

Elle me met 6/1 en 20 minutes. Mon esprit vagabonde. A côté du chairman de Wimbledon s’installe Pierce Brosnan. L’homme le plus beau du monde (…) Il est hors de question de continuer à jouer comme une sous-merde. Je dois jouer, me démener, je ne peux pas continuer l’humiliation devant 007“, écrit-elle dans les pages de Renaître, son ouvrage réalisé en collaboration avec la journaliste Géraldine Maillet. Pour Purepeople.com, elle est revenue sur ce moment particulier… “J’étais dans mes pensées négatives. Je pensais que j’étais en train de rêver. Je suis une fan de James Bond (…) Je regarde mes doigts pour compter combien il y a de balles, je relève la tête et il était toujours là. Je me suis dit : ‘Au lieu de jouer pour tout le reste, la pression, l’enjeu, la numéro 1 mondiale en face de moi, le public etc. je vais simplement jouer pour lui et on va voir s’il m’encourage“, a-t-elle relaté.

Click Here: racing 92 rugby jersey

Une stratégie payante puisqu’elle prend alors la tête dans le deuxième set. “Je remporte le set puis derrière je gagne 6/1. Il m’a attendu à la sortie du court pour me féliciter et le lendemain il m’a envoyé 100 roses rouges pour s’excuser de ne pas être présent pour la finale [elle allait affronter Venus Williams et s’incliner contre l’Américaine, NDLR]”, a-t-elle confié. Marion Bartoli ne reverra son idole que six ans plus tard, à bord d’un avion. Pierce Brosnan lui fait alors porter un petit mot par un stewart pour trinquer à son match de 2007. “Il se rappelait de la date, contre qui et mon prénom. Ça n’arrive pas tous les jours ! Moi je ne bois pas d’alcool, donc j’ai bu un Coca Light“, s’est-elle souvenue. Et l’ancienne joueuse de tennis de préciser que l’acteur lui avait soutenu qu’elle allait gagner Wimbledon alors même que, en 2013, elle démarrait sa saison de manière catastrophique. “Je lui ai dit : ‘Monsieur Brosnan, je pense tout sauf cette année. Cette année c’est vraiment pas pour moi… Il était là en 2013, j’étais en finale et j’ai gagné“, a-t-elle ajouté.

Thomas Montet

Toute reproduction interdite sans la mention de Purepeople.com.

Add a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *