La recherche sur les embryons est lancée

La recherche sur les cellules souches va enfin pouvoirdébuter en France. A l’occasion d’une visite del’unité de fécondation in vitro de l’hôpitalBéclère, Philippe Douste-Blazy, ministre de laSanté et de la Protection sociale et Françoisd’Aubert, ministre délégué à laRecherche ont présenté le premier décretd’application de la loi de bioéthique du 6 août 2004.Bien que prévoyant l’interdiction du clonagethérapeutique, ce texte autorise pour cinq ans desrecherches sur les embryons surnuméraires aux premiers joursde leur développement. Ces embryons sont ceux qui ontété congelés dans le cadre defécondation in vitro et qui aujourd’hui ne font plus l’objetd’aucun projet parental. On en compterait plus de 100 000 enFrance. Un recensement précis de ces embryons devraitêtre prochainement lancé. Début 2005, lacréation de l’Agence de Biomédecine devrait permettred’importer des lignées de cellules souches, tout eninterdisant aux chercheurs français d’en créer denouvelles.
Selon les ministres, ce dispositif permet dès maintenant auxchercheurs de continuer leur travail dans le domaine des cellulessouches. Rappelons que la capacité de ces cellules àse transformer en cellules de toutes sortes ouvre de formidablesespoirs thérapeutiques face à des maladies aussidiverses que la maladie de Parkinson, le diabète oul’insuffisance cardiaque.Source : communiqué et conférence duMinistère de la santé du 5 octobre

Add a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *