Journée mondiale contre l'homophobie : un constat alarmant

A l’occasion de la 7e journée internationale contre l’homophobie, le constat contre cette forme de racisme est préoccupant. En France, on constate une recrudescence des actes homophobes. A l’étranger, certains états ont mis en place une politique qui associe la pénalisation, la persécution et donc la vulnérabilité des minorités sexuelles.
 
Une recrudescence des cas d’homophobie en France Le 15e rapport annuel de SOS Homophobie dresse chaque année un état des lieux des violences, propos, discriminations dont sont victimes les gays, lesbiennes, bisexuel-le-s et trans en France. Il est basé les témoignages reçus via sa ligne d’écoute ou transmis par courrie, des analyses de l’actualité et de la presse. Publié depuis 1997, il permet de mesurer l’évolution de l’homophobie. “Voit-on des évolutions, de grands changements, une baisse du nombre de témoignages ? Hélas non : les rapports de notre association se suivent et se ressemblent. Pire : après une stagnation du nombre de témoignages (autour de 1 300) les cinq dernières années, 2010 marque un triste record : nous en avons reçu près de 1 500. Les grands domaines dans lesquels l’homophobie et la transphobie s’expriment sont encore au rendez-vous : Internet est en tête, suivi de près par les discriminations et les violences dans des lieux publics, au

travail, dans le voisinage, dans la famille et l’entourage proche“ précise ainsi l’éditorial de ce rapport. 

Clip du “NON A L’HOMOPHOBIE“ (Comité IDAHO) par

idahofrance Le nombre de cas signalés dans les lieux publics (injures notamment) a augmenté en 2010 plus rapidement que le reste des témoignages (+ 43 %), en particulier au sein des témoignages de femmes. Les agressions physiques rapportées cette année ont également augmenté par rapport à l’année dernière : 88 cas en 2009, 141 en 2010. “Contre l’idée que l’ensemble de la société française devient de plus en plus ouverte à la diversité, un noyau dur d’homophobie persiste“ regrette SOS homophobie.
 
Les associations regrettent l’absence d’une politique globale contre ces discriminations Reconnaissant des décisions de justice qui font progresser l’égalité des droits, des actions de prévention dont nous apprécierons les effets demain, une presse plus ouverte qu’il y a quelques années, l’association regrette que la lutte contre ces discriminations ne soit “ jamais liées à une politique nationale plus globale“. Au niveau national, deux initiatives sont à noter. Le 16 mai, la ministre des sports, Chantal Jouanno a installé ce lundi un comité permanent de lutte contre les discriminations dans le sport. La présidence a été confiée à Laura Flessel, double championne olympique d’escrime. 

 Rappelant que les situations d’homophobie scolaire ne représentent que 4 % des cas d’homophobie rapportés par SOS homophobie dans son rapport 2011, le Ministre de l’éducation Luc Chatel a souligné les actions engagées par son ministère dans ce domaine (agrément de l’Education nationale octroyé à SOS Education dès septembre 2009, renouvellement de la campagne de promotion de la ligne Azur 0810 20 30 40, service téléphonique destiné à écouter et soutenir les adolescents qui s’interrogent sur leur orientation sexuelle, distribution en mai d’un kit de communication, composé de deux affiches grand format et de 50 cartes mémo, mise à disposition, sur le site

eduscol.education.fr, de la brochure intitulée “L’homophobie, savoir et réagir“, promotion de l’utilisation des courts-métrages réalisés dans le cadre du

concours de scénarios organisé par le ministère de la santé, en partenariat avec l’INPES et Canal +…). 

Brochure Homophobie 2011 173364  Enfin, il a rappelé que le plan de prévention et de lutte contre le harcèlement à l’école qu’il a présenté les 2 et 3 mai derniers entend faire reculer toutes les formes de harcèlement, sans oublier celles qui relèvent de l’homophobie. Un plan sur lequel la question des moyens reste toujours en suspens… A l’étranger, de véritables homophobies d’Etat
 Au-delà de la situation française, l’association Aides attire l’attention sur le fait que les gays sont victimes dans de nombreux pays d’une véritable homophobie d’Etat, alors que voilà plus de 20 ans que l’OMS a supprimé l’homosexualité de la liste des maladies mentales.
 Aujourd’hui, plus de 80 Etats continuent aujourd’hui la chasse aux gays. Sur les 53 pays d’Afrique, 39 pénalisent encore l’homosexualité, et 3 appliquent même la peine de mort. L’Ouganda, qui punit déjà les relations homosexuelles de la prison à vie, tente aujourd’hui d’envoyer les homos à la potence, les accusant notamment de “propager le sida et de détruire la société ougandaise“. Dans de nombreux pays, les homosexuels sont condamnés à la clandestinité et à la peur, une situation qui ne fait que nourrir l’épidémie de sida. “Il est depuis longtemps prouvé que toutes formes de discrimination et de rejet sont autant d’entraves à l’accès aux soins et la prévention, favorisant ainsi la transmission du virus (…) A quelques semaines de l’Assemblée Générale des Nations Unies, qui doit accoucher d’une nouvelle stratégie internationale de lutte contre le sida, seuls 18 % des pays du monde ont mis en place des programmes de prévention VIH spécifiques en direction des minorités sexuelles, alors que ces dernières sont les plus touchées par l’épidémie“ précise ainsi AIDES. L’association encourage la France à porter devant les Nations Unies une Résolution pour la Dépénalisation Universelle de l’Homosexualité, elle demande également que le respect universel des droits humains et la lutte contre l’homophobie soient inscrits dans la déclaration finale de l’Assemblée Générale des Nations Unies, le 10 juin prochain à New-York.
 
 Il n’est parfois pas facile de “révéler“ et d’assumer son homosexualité. Pas facile non plus pour la famille d’accepter l’homosexualité ou la bisexualité d’un des leurs. Enfants, parents, familles ou amis, des associations sont là pour vous aider et vous soutenir. Pour vous aider, découvrez notre

sélection des associations utiles. David Bême Sources : Communiqué de SOS Homophobie – mai 2011 Communiqué du Ministère de l’éducation nationale – mai 2011 Communiqué du Ministère des Sports – mai 2011 Communiqué de Aides – mai 2011

Add a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *