Grippe A : "Nous sommes à la fin d'une vague et non pas à la fin de l'épidémie"

Lors d’une conférence de presse au ministère de la santé ce matin, la directrice de l’Institut de veille sanitaire (InVS) a appelé à la prudence. “J’insiste, nous sommes à la fin d’un vague épidémique et non pas à la fin de l’épidémie“, a déclaré Françoise Weber.  

Hier, le bulletin du réseau Sentinelles de l’Inserm a en effet annoncé que la France est passée en-dessous du seuil épidémique. “Cela signifie que nous ne sommes plus dans un mouvement de diffusion rapide du virus“, explique Françoise Weber. Néanmoins, malgré cette “phase de reflux, le virus continue à circuler et le risque individuel persiste“, a-t-elle précisé. D’après Didier Houssin, le directeur général de la santé, “il serait très surprenant qu’on soit débarrassé tout à coup du virus H1N1“. Il a d’ailleurs conseillé aux Français de continuer à se faire vacciner. Mais l’évolution de la situation reste toutefois très difficile à prévoir. En effet, si on regarde ce qu’il s’est passé à l’étranger, les scénarios sont très diverses. “Certains n’ont connu qu’une seule vague, tandis que d’autres, comme le Mexique et certaines régions des Etats-Unis, ont observé deux à trois vagues“, indique la directrice de l’InVS. Après l’expérience mexicaine, les experts savent également que nous ne sommes pas à l’abri d’une vague estivale. En revanche, le virus a montré une certaine stabilité. Il y a donc peu de chances que ses propriétés soient modifiées et qu’il devienne plus dangereux. Sarah LaînéSource :Conférence de presse, ministère de la santé – 14 janvier 2010PHOTO : FACELLY/SIPAClick Here: camisetas de futbol baratas

Add a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *