Festival du film asiatique : les lauréats

Pour la seizième édition du festival du film asiatique de Deauville, le jury et sa présidente Claire Denis ont annoncé leur palmarès.

Deux mois avant le festival de Cannes et deux mois après celui de l’Alpe d’Huez, le festival du film asiatique de Deauville s’est terminé hier, dimanche 9 mars. Pour cette 16ème édition, le long métrage kazakh Nagima de Zhanna Issabayeva a remporté le Lotus du meilleur film. L’œuvre d’une heure vingt suit le parcours de Nagima, une jeune femme orpheline, devenue adulte. Victime des aléas de la vie, elle se retrouve sur le point d’adopter la fille d’une amie pour lui éviter l’orphelinat. Pas très joyeux, mais après tout les films kazakhs le sont rarement.

Le Lotus du Jury était aussi remis dimanche. Une belle surprise puisque deux films sont arrivés ex æquo. Ugly du réalisateur indien Anurag Kashyap et Han Gon-Ju du Sud-coréen Lee-Su-Jin sont les heureux vainqueurs. Le film coréen prend cependant l’ascendant sur son concurrent puisqu’il remporte aussi le Lotus Air France (prix de la critique) ainsi que le prix du public de la ville de Deauville. Trois films sortent donc du lot sur les huit entrés en compétition cette année. Dix films était quant à eux présentés hors compétition.

Click Here: liverpool mens jersey

Add a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *