Du nouveau dans la dysfonction érectile !

Encore taboue et insuffisamment reconnue, la dysfonction érectile touche près de 3 millions d’hommes en France (et 152 millions dans le monde). Malgré ces chiffres, seuls 15 à 20 % des hommes concernés suivent un traitement. Pourtant, ces troubles peuvent avoir des conséquences psychologiques importantes et parfois constituer un premier signe de comorbidité cardiovasculaire. A l’occasion de la mise sur le marché d’une nouvelle forme (orodispersible) de leur inducteur d’érection le Levitra®, Bayer a conduit une enquête sur ce sujet.

Selon les résultats d’une enquête IFOP/Bayer Santé, réalisée récemment, 49 % des hommes interrogés admettent avoir déjà rencontré des problèmes érectiles. Plus de 9 répondants sur 10 considèrent qu’une bonne fonction érectile est nécessaire à la confiance en soi, est caractéristique d’un bon état de santé et indispensable à l’harmonie du couple. Cette fonction est tellement importante que 68 % de tous les hommes interrogés sont prêts à prendre des médicaments pour ne pas avoir à y renoncer, dont 74 % des 35-49 ans. Même si cette proportion diminue avec l’âge, près de 60 % des 65 ans et plus sont prêts à soigner leurs troubles par la prise de médicaments. Ces hommes sont souvent plus exposés à la dépression et à l’anxiété. Selon le Pr Pierre Costa, Chef du service Urologie-Andrologie de Nîmes et Président de l’Association inter-hospitalo-universitaire de Sexologie, “ces problèmes affectent aussitôt l’image de soi et sa relation de couple. Il en résulte des doutes, un repli sur soi, ou de la colère et de l’agressivité“.De nombreuses barrières empêchent les hommes d’évoquer leurs problèmes d’ordre sexuel et leurs troubles de l’érection. Certains freins persistent, comme la crainte d’effets secondaires (69 %) ou le manque de fiabilité et de sécurité des achats de ce type de médicament sur internet (23 %) qui rappelons-le est interdit. Par ailleurs, les hommes qui parviennent à obtenir une érection partielle, quoique de courte durée, ne se considèrent pas comme malades et sont d’autant moins enclins à chercher un traitement contre la dysfonction érectile. Enfin, les hommes atteints de dysfonction érectile préfèrent une méthode pratique et discrète pour prendre leur traitement. Partant de ce constat, les laboratoires Bayer mettent sur le marché une nouvelle forme de leur inducteur d’érection, le Levitra® : une forme orodispersible qui permet une dissolution sans eau avec un goût légèrement mentholé. Plus besoin d’un verre d’eau pour prendre son médicament ! Aujourd’hui, les traitements des troubles de l’érection repose principalement sur des médicaments de la classe des inhibiteurs de la phosphodiestérase-5 dont les plus vendus sont respectivement le tadalafil (Cialis ®), le sildénafil (Viagra ®) et le vardénafil (Levitra ®).Luc BlanchotSource : Communiqué de presse – 19 novembre 2010Click Here: cheap Cowboys jersey

Add a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *