Des médicaments prometteurs issus d’un partenariat franco-cubain

Créée en décembre 2013, la société Abivax, née d’un partenariat entre la France et Cuba, a comme objectif de devenir un leader mondial dans les vaccins thérapeutiques et les traitements antiviraux pour lutter contre les maladies infectieuses et les cancers. Elle privilégie les pathologies pour lesquelles un réel besoin thérapeutique existe.

Abivax compte remplir ses objectifs grâce à des médicaments existants mais aussi au développement de nouveaux produits.

En négociation depuis 4 ans environ, le rapprochement de plusieurs entreprises de biotechnologie de pointe s’est concrétisé par la création d’Abivax, issue de la fusion de 3 sociétés françaises (Wittycell, Splicos et Zophis) en partenariat avec le prestigieux Centro de ingenieria genética y biotechnologia (CIGB) de Cuba et la British Columbia cancer agency (BCCA) de Canada. La création d’Abivax a été possible grâce au soutien de Truffle Capital, acteur européen du capital-risque dirigé par le Dr Philippe Pouletty, qui devient président d’Abivax.Répondre à des besoins thérapeutiques avec des produits accessiblesLa nouvelle société compte remplir ses objectifs grâce à des médicaments existants mais aussi au développement de nouveaux produits, notamment contre des maladies pour lesquelles peu de moyens thérapeutiques existent. Mais l’ambition va au-delà car, selon Miguel Sieler, administrateur d’Abivax, “un des objectifs est de mettre à la disposition des traitements de pointe économiquement accessibles“. Et le Pr Helmuth Ehrlich, directeur général de Abivax de préciser : “l’expertise de Cuba dans les vaccins et autres médicaments de biotechnologie est reconnue au niveau international et en ciblant d’importants besoins médicaux non satisfaits, nous cherchons à développer des produits innovants et bien tolérés qui soient accessibles par le plus grand nombre de patients à travers le monde“.A ce propos, il est à noter que BioCubaFarma dont le CIGB fait partie, fabrique des centaines de médicaments dans le domaine de la prévention et le traitement de nombreuses maladies. Le CIGB exporte par ailleurs de nombreux produits dans 57 pays du monde dont des vaccins reconnus par leur efficacité et leur tolérance.Des produits d’intérêt pour la santé publiqueParmi les produits en cours de développement par Abivax, trois ont été mis en avant car ils sont les plus avancés et couvrent des maladies considérées comme des problèmes de santé publique :- Un vaccin thérapeutique contre l’

hépatite B chronique, issu du CIBG et de Wittycell. Ce vaccin s’administre pendant 24 semaines (10 injections), c’est-à-dire, la moitié de la durée du traitement actuel par interféron qui est de 48 semaines. Il est en outre mieux toléré. Chez certains patients, une disparition durable du virus a été rapportée, ce qui donne à penser que ce vaccin pourrait être un traitement curatif dans certains cas. La recherche se poursuivra par un essai clinique de phase IIb (pour déterminer la dose thérapeutique efficace à plus grande échelle) qui débutera en Asie en mars ou avril 2015.- Un nouveau médicament antiviral contre le

Sida issu de la technologie de Splicos. Il s’agit d’un médicament ayant un nouveau mode d’action qui, dans les études sur des modèles animaux ne provoque pas de résistances et induit une diminution prolongée de la charge virale, même après l’arrêt du traitement. Cette molécule rentrera en phase préclinique I chez l’humain (pour évaluer la tolérance) dans les deux mois à venir.- Un vaccin thérapeutique issu de Wittycell pour traiter l’infection chronique à

papillomavirus humain mais aussi la dysplasie du col de l’utérus, c’est-à-dire, la phase précédant la survenue d’un

cancer du col de l’utérus. Avec des résultats encourageants dans des modèles de souris, ce vaccin rentrera en phase préclinique chez l’humain (Phase I pour évaluer la tolérance) en 2015.Par ailleurs, un nouvel

adjuvant issu de Wittycell est en cours d’expérimentation. Cet adjuvant permet de stimuler de cellules spécifiques de l’immunité et augmenter ainsi la protection conférée par les vaccins.Pour Norkis Arteaga Morales, directrice du développement affaires de BioCubaFarma, “la complémentarité de nos compétences nous permettra, à travers Abivax, d’amener sur le marché international plusieurs vaccins dans les années à venir“.Espérons que la mise à disposition de ces produits de pointe à des prix raisonnables deviendra bientôt une réalité.Dr Jesus CardenasSource : Conférence de presse : lancement d’Abivax, un nouvel acteur mondial dans les vaccins humains et les antiviraux, organisé le 12 février 2014.

Add a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *