Des bébés médicaments autorisés en Angleterre

Les maladies rares touchent de très nombreux enfants. S’iln’existe pas de traitements, l’espoir peut, dans certains cas,venir de greffes de cellules pouvant prendre en charge la fonctiondéficiente (fabrication de globules rouges oud’éléments du système immunitaire…). Leproblème est alors de trouver un donneur compatible.L’Angleterre vient d’ouvrir une nouvelle possibilité, enautorisant les « bébés médicaments» pour les parents d’enfants concernés.Le but est de donner naissance à un enfant, dont on pourrautiliser les cellules souches du cordon ombilical ou de la moelleosseuse, pour traiter le grand frère ou la grande sœur.La technique n’est pas aisée. Il faut en effet passer parune fécondation in vitro, puis sélectionner lesembryons compatibles avec l’autre enfant, pour éviter lesrisques de rejet. Bien évidemment, concevoir un enfant dansle seul but d’en traiter un autre pose de nombreuses questionséthiques. D’autant que les chances de soigner l’enfantmalade restent faibles, même avec un donneur compatible.En France, la révision des lois de bioéthiqueadoptée en 2004, ouvrait la porte à cette pratique.Seuls bémols : Certains décrets n’ont toujours pasété publiés et les demandes doivent passer parl’Agence de Biomédecine… dont le lancement a pris duretard. L’inauguration est prévue le 10 mai prochain : illui faudra certainement un peu de temps avant d’êtreopérationnelle…Sources :Communiqué de la haute cour de justice britannique, mai2005Loi de Bioéthique du 6 août 2004Click Here: geelong cats guernsey 2019

Add a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *