Dans les petits plats de Carla et Nicolas Sarkozy…

Que font Carla et Nicolas au coin du feu? Ils filent le parfait amour et dégustent une fondue savoyarde.

n’a jamais caché son goût pour la Corona et la tête de veau. Mais jusque-là,

nous laissait sur notre faim, clamant haut et fort ne jamais avaler une goutte d’alcool et suivre un régime drastique.
Pire, Carlita, ex-top-model devenue hôtesse de l’Elysée et épouse dogmatique, avait limité, publiquement, sa consommation de chocolat, son péché mignon. Seule trace de gourmandise au sommet de la République: peu de temps après son malaise vagal, le chef de l’Etat s’était risqué à une virée en bicyclette au col du Canadel. Nico s’était affiché à La Paillotte, le camion-pizza de Pramousquier et avait fait ses emplettes en petite reine et quatre saisons.

Il aura donc fallu attendre ce frisquet mois de février pour connaître les préférences culinaires du chef de l’exécutif. En visite le jour de la Saint-Valentin à Périgueux, dans le sud-ouest de la France, Nicolas Sarkozy a été assailli de questions par des élèves d’une école secondaire. A l’un d’eux qui l’interrogeait sur son plat préféré, le chef d’Etat a répondu du tac au tac qu’il «raffolait de fondue». Une affirmation alpine inopinée, mais des propos corroborés sous les ors du Faubourg Saint-Honoré.

Rebelote le 16 février. A l’occasion de la célébration du 150e anniversaire du rattachement de la Savoie à l’Hexagone, de jeunes collégiens de cette contrée ont été conviés au Palais afin d’y rencontrer le Président.

Sarko, en grande forme, a raconté l’Histoire de France aux enfants, version Chartreuse et jambon de Parme: «vous savez avec qui je suis marié? Elle est quasiment savoyarde, enfin de l’autre côté». Et le mari de notre icône piémontaise de se fendre d’une révélation sur son obédience gastronomique: «En déplacement en Savoie, je m’arrête toujours dans un petit restaurant que j’adore parce qu’il y a une fondue savoyarde… impeccable. Avec Carla, c’est vraiment le plat qu’on préfère, on en prend tout le temps».

Les époux Sarkozy ne sont donc pas mordus de pattes aux truffes ni de mets raffinés. Ils préfèrent le Beaufort, le Comté et l’Emmental, arrosés d’un petit blanc sec et fruité des Abymes.

Ancien mannequin à la silhouette toujours sylphide (à 42 printemps), méditerranéenne aux courbes élancées et aux manières distinguées, la première dame ne goûte pas l’humour potache, mais s’en donne à cœur joie dans les poêlons rustiques. De mèche avec sa gracile First Lady, le Premier des Français, ascète proclamé, trempe volontiers baguette et boules de campagne dans la plus calorique et avinée des recettes fromagères.

Chers compatriotes, pendant que vous dévalez les pistes enneigées, que vous vous retrouvez, le soir venu autour d’un plat convivial, sachez que chez les Sarkozy, aussi, c’est un peu Les Bronzés Font du Ski.

Nicolas Sarkozy adore la fondue

Justine Boivin

Lundi 22 février 2010

Add a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *