Cosmétiques pour bébé : mise au point de l'Académie de médecine

Après les derniers appels à la vigilance concernant certains cosmétiques pour bébé l’Académie Nationale de Médecine a constitué un groupe de travail afin de plancher sur les réels dangers de ces soins pour les nouveau-nés. Après étude, les experts jugent que l’analyse des risques sur le long terme est difficile.
S’il est vrai que la physiologie des nourrissons, en particulier des prématurés, leur est spécifique et que par conséquent la concentration sanguine des différents ingrédients se trouve supérieure à celle de l’adulte, analyser les produits chimiques contenus dans les soins pour bébé répond aux même exigences que l’analyse des soins pour l’Homme de manière générale. Or cette analyse, sur le long terme, est difficile en raison de l’absence de suivi spécifique à ces cosmétiques.
Face à cette situation, l’Académie de Médecine recommande :- De développer une recherche appropriée et pertinente sur la résorption percutanée, le métabolisme, l’excrétion et la toxicité des ingrédients composant les cosmétiques pour jeunes enfants.- De limiter au maximum le nombre d’ingrédients qui entrent dans la composition des produits utilisés chez les nourrissons et jeunes enfants (actuellement entre 8 et 15 produits).- De privilégier les ingrédients les plus anciennement connus pour leur absence de toxicité à court, moyen et si possible, à long terme.- De renforcer la cosmétovigilance en renforçant les normes de sécurité.- De veiller à ce que tous les composants entrant dans la composition des cosmétiques pour bébés soient clairement mentionnés sur l’emballage.Cependant, malgré ces recommandations, l’Académie Nationale de Médecine souligne qu’on ne doit pas être alarmiste quant à ces produits pour nourrissons. en effet bon nombre d’entre eux sont utilisés depuis plusieurs générations dans le monde sans conséquences sanitaires apparentes. Source : Communiqué Académie Nationale de Médecine – Décembre 2008

Add a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *