C à vous, le chroniqueur menacé de mort témoigne : “J’ai rarement vu ça”

Twitter est un univers impitoyable, Samuel Laurent peut en témoigner. Dans C à vous (France 5), le 27 septembre 2018, le chroniqueur d’Anne-Elisabeth Lemoine réagissait à la polémique concernant le rappeur Nick Conrad qui appelle à tuer des personnes qui ont la peau blanche dans son single Pendez-les blancs.

S’il avait mis en avant la violence des mots employés dans la chanson et avait précisé qu’il ne défendait pas l’artiste, Samuel Laurent avait ajouté : “Brassens dans les années 60, il faisait scandale. Il était censuré aussi. (…) C’est la question de la liberté de l’art. Et de fait, on la tolère sur des choses plus que d’autres et c’est sans doute des sensibilités qui varient à mesure des époques.” Des paroles qui n’ont pas fait l’unanimité. Le chroniqueur a été victime de violentes insultes et menaces. Des attaques sur lesquelles il est revenu vendredi 5 octobre, dans C à vous.

Click Here: soccer jerseys

On m’a menacé de me pendre, d’égorger mes enfants. J’ai l’habitude d’une certaine violence sur les réseaux mais là c’est vraiment un cran au-dessus, j’ai rarement vu ça“, a confié Samuel Laurent avant de justifier une fois de plus ses propos. Il a ensuite fait part de sa volonté de porter plainte contre les internautes qui s’en sont pris à lui.

Dans cette affaire, il peut compter sur Anne-Elisabeth Lemoine qui lui a publiquement apporté son soutien.

Add a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *