Benjamin Siksou élégant et Marc Lavoine en bonne compagnie pour une soirée danse

Quelle belle soirée ! Plusieurs personnalités françaises s’étaient donné rendez-vous au sein de la salle mythique des Folies Bergère, le soir du jeudi 17 octobre 2019. L’événement de la soirée : la première séance de travail réalisée à l’occasion de la présentation du casting du spectacle musical intitulé Les souliers rouges.

Créé en partie par Marc Lavoine, ce spectacle sera pour la première fois sur scène au théâtre Luxembourg de Meaux, en janvier 2020. Il s’installera ensuite pendant trois mois à partir du 31 janvier 2020 aux Folies Bergère, à Paris. C’est donc tout naturellement que l’artiste était présent lors de ce beau jeudi soir, où il a posé à maintes reprises avec Marie-Agnès Gillot, la chorégraphe des danses du spectacle.

Click Here: South Korea soccer tracksuit

L’occasion de connaître le casting final des Souliers rouges. Benjamin Siksou, illustre finaliste de la Nouvelle Star, y figure et interprétera le rôle de Ben. Jeudi soir, il a pris le temps de poser avec son collègue Guilhem Valayé, qu’on connaît pour sa participation marquante à The Voice et qui joue aujourd’hui le rôle de Victor. Ces messieurs étaient accompagnés de Loryn Nounay, qui a décroché l’un des rôles principaux dans le spectacle, puisqu’elle interprète Isabelle. Fabrice Aboulker, qui a co-créé la pièce musicale, était également présent, tout comme le comédien Jérémie Lippmann.

Les souliers rouges raconte l’histoire d’Isabelle, une jeune femme qui monte à Paris pour tenter d’accomplir son rêve : devenir une danseuse Etoile. Elle croise la route de Victor, chorégraphe réputé de l’Opéra de Paris, qui a décidé de se lancer dans un projet insensé : monter le ballet maudit Les Souliers Rouges. La légende dit que le diable hante depuis toujours les couloirs de l’Opéra au sujet de ce ballet et qu’il aurait caché une paire de ballerines rouges. Ces chaussons magiques portent en eux un piège : “Celle qui les chaussera connaîtra la renommée mais devra renoncer à l’amour, sinon la malédiction sera terrible…

Add a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *