Batman & Robin : Joel Schumacher s’excuse auprès des fans

Il y a près de 20 ans sortait en salles ce qui est aujourd’hui encore considéré par les fans comme la pire adaptation de Batman. Interviewé par le site Vice, le réalisateur Joel Schumacher est récemment revenu sur cette expérience catastrophique…

Les costumes ultra-moulants, l’armure à tétons proéminents, la Bat-Card, Mr Freeze, Poison Ivy, Bat-Girl…

Les cartons rouges que l’on peut attribuer à Batman & Robin, quatrième volet des aventures du Chevalier Noir au cinéma sorti dans les années 90, semblent pouvoir s’accumuler à l’infini. 20 ans après, le long métrage de Joel Schumacher est encore considéré par la plupart des fans comme l’un des pires films de super-héros de tous les temps. Récemment interviewé par Noel Ransome, rédacteur pour le site Vice, le réalisateur est revenu en détail sur cette désastreuse aventure, et a notamment présenté ses excuses au public :

“Je veux m’excuser auprès de tous les fans qui ont été déçus, parce que je pense que je leur dois bien ça,” a-t-il en effet déclaré, avant d’expliquer qu’il était allé jusqu’à remettre en question sa volonté de réaliser des films après la sortie de Batman & Robin :

“Je n’ai jamais eu le projet de devenir ce qu’on appelle de manière affreuse “un roi du blockbuster” parce que mes autres films étaient beaucoup plus petits, qu’ils avaient eu du succès auprès du public et pas souvent auprès des critiques, et c’est exactement la raison pour laquelle nous les avons écrits. Et puis, après Batman et Robin, je me suis senti considéré comme un moins que rien. C’était comme si j’avais assassiné un bébé.”

Même si le moins qu’on puisse dire est qu’il ne mâche pas ses mots concernant son abattement à l’époque, le réalisateur explique également qu’il a fini par aller de l’avant, en suivant notamment un précieux conseil de son mentor Woody Allen, consistant à ne jamais rien lire à propos de soi.

Schumacher est également revenu sur un sujet particulièrement sensible pour les fans : celui des tétons proéminents sur le costume du Chevalier Noir, apparus dès Batman Forever, et apparemment inspirés par les anciennes statues grecques :

“Ha ! Le monde dans lequel nous vivons est tellement sophistiqué que deux morceaux de caoutchouc de la taille des gommes sur les vieux crayons à papier, ces petites bosses, peuvent devenir un problème. Ça va finir sur ma pierre tombale, j’en suis sûr,” a ainsi décoché le réalisateur. 

Découvrez l’intégralité de l’interview de Joel Schumacher sur Vice…

En attendant de retrouver Batman, sans tétons, dans “Justice League” en novembre prochain, retour sur les gaffes de “Batman & Robin” avec nos experts de Faux Raccord…

Faux Raccord Emissions Bonus

 

Click Here: azzaro parfum

Add a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *