Au travail, les Français sont facilement distraits

Entre la messagerie professionnelle et personnelle, les sites d’information et autres sites de voyagistes ou d’annonces immobilières (sans parler des réseaux sociaux), difficile de rester concentré sur son travail. Effectivement, d’après une récente étude, le temps de travail des Français est de plus en plus morcelé. Au final, il apparait qu’il est pratiquement impossible de rester concentré sur ses tâches plus de 12 minutes sans être interrompu.

Selon une étude réalisée par Sciforma* auprès de plus de 4000 salariés, il serait difficile de rester concentré longtemps sur son travail tant les sollicitations et autres diversions sont nombreuses. Vous-même, ne passez-vous pas un certain temps à rafraichir votre messagerie électronique ? Ainsi, 75 % des personnes sondées avouent interrompre leurs tâches en cours pour regarder le contenu de ce nouveau message entrant (via le téléphone ou la messagerie). Rester concentré sur une seule et même mission sans être interrompu s’apparente ainsi à une gageure.
D’ailleurs, la messagerie électronique s’avère être omniprésente : en moyenne, un collaborateureur reçoit 34 courriels par jour. Cela vous semble peu ? Peut-être faites-vous partie des 15,5 % des personnes interrogées qui déclarent même recevoir plus de 60 courriels quotidiens. En y ajoutant les SMS, c’est au total une moyenne de 40 messages par jour soit en moyenne un message toutes les 12 minutes ! Sciforma note que parmi ces messages, près d’un sur trois revêt un caractère personnel.“La conclusion de notre étude est simple mais d’une portée étonnante : l’entreprise est de moins en moins un lieu de production au sens classique du terme. Le travail devient une interaction, un échange, un dialogue permanent“ commente Jérôme Anrès, PDG de Sciforma.Étant donné que la plupart des sondés passent leurs journées devant leur écran d’ordinateur (70 % des répondants l’utilisent au moins 6 h durant leur journée de travail), il apparait comme presque naturel qu’une grande partie d’entre eux passent un certain temps à faire autre chose que travailler. Ainsi, 38,3 % des répondants déclarent passer plus d’une heure par jour sur leur ordinateur pour s’informer. Honnêtes, 57 % avouent s’en servir occasionnellement pour se distraire et 70 % déclarent l’utiliser pour gérer leurs affaires personnelles (banque, factures, impôts etc..). Enfin, plus d’une personne sondée sur deux avoue se connecter à des réseaux sociaux à partir de son lieu de travail.Autant dire qu’à l’heure de l’information, des télécommunications et ds réseaux sociaux, la vie privée et culturelle prend quelque peu le pas sur les activités strictement professionnelles, même au bureau.* Sciforma est l’éditeur de PSNext, un des leaders mondiaux des solutions web de gestion de portefeuilles de projets. Etude auto-administrée en ligne réalisée auprès de 4 150 salariés en France du 15 au 25 juin 2010 (65,5 % d’hommes et 34,5 % de femmes, 20 % de 20 à 30 ans, 30,9 % de 30 à 40 ans, 27,3 % de 40 à 50 ans, 18,2 % de 50 à 60 ans et 3,6 % de plus de 60 ans.Emeline DufourSource : Étude Sciforma (

disponible en ligne ), 8 septembre 2010.

Add a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *