Antidépresseurs : un appel contre la surconsommation

Les Français font partie des plus grands consommateurs d’antidépresseurs dans le monde. En réaction à ce constat, 15 médecins lancent un appel dans Psychologies magazine pour prôner un usage de ces médicaments plus raisonné.

“Il est urgent de briser le silence“ : ainsi se conclut l’appel des 15 médecins signataires de l’appel lancé contre l’abus des antidépresseurs. Parmi ceux-ci, on retrouve les grandes personnalités du monde de la psy française : les psychiatres Boris Cyrulnik ou David Servan-Schreiber ou encore le pédopsychiatre Marcel Rufo. Tous militent pour une meilleure utilisation des antidépresseurs, aussi bien de la part du grand public que des médecins généralistes : “des centaines de milliers de personnes, dans des périodes de vie difficiles mais ne souffrant d’aucun trouble psychiatrique, se voient prescrire ces médicaments sur de longues durées, sans être averties de leurs effets secondaires ni bénéficier d’un suivi régulier.“ En effet, l’appel précise que les Français prendraient trois fois plus d’antidépresseurs et de tranquillisants que les autres pays européens, sans présenter pour autant les symptômes d’une dépression grave.
Selon une enquête de l’Organisation Mondiale de la Santé, 21,4&nbsp% des Français ont consommé des psychotropes dans l’année, contre 15,5&nbsp% des Espagnols et 5,9&nbsp% des Allemands. Un comportement qui n’est pas sans risque, notamment du point du vue de la dépendance entraînée par ces molécules ainsi que de ses effets secondaires dans la vie courante.
Les spécialistes rappellent donc que d’autres techniques existent pour « soulager la douleur psychique non pathologique : psychothérapie, phytothérapie, relaxation, méditation, activité physique… ».
Un usage des médicaments plus raisonné qui s’avèrerait également intéressant pour le financement de la Sécurité Sociale : d’après un rapport de l’Assurance Maladie, les substances de la famille des psychotropes et des neuroleptiques seraient les deuxièmes classes prescrites en France. Il s’en serait écoulé près de 109 millions de boîtes en 2007, un chiffre plus élevé que celui des antibiotiques, représentant 82 millions de boîtes dans la même période. Sources : Psychologies Magazine – Août 2008Click Here: camiseta river plate

Add a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *