Ah, les femmes entre elles…

Qui n’a jamais entendu dire qu’entre elles, les femmesétaient de véritables chipies ? Dans les toilettesdes boîtes de nuit, les vestiaires du club de gym, àla piscine ou dans le métro, les commentaires et les mouesdésapprobatrices visant la demoiselle d’àcôté vont bon train. La gente masculine reste souventdubitative face à cette tempête deméchancetés gratuites qui peut sedéchaîner en un instant sous leurs yeux. Mais pourquoitant de haine ?
Pour les séduire bien sûr ! Une équipecanadienne vient de prouver que toute cette agressivité desfemmes entre elles varie avec leur cycle ovarien. Une femme enpleine période de fécondité (entre ladeuxième et la troisième semaine de son cycle) auratendance à trouver ses congénères moinsjolies… et accessoirement le dira !
Pour Maryanne Fisher qui a mené cette étude, cecomportement prouverait l’existence d’unecompétition entre les femmes pour trouver un partenaire. Lesmots blessant seraient une manière de dévaloriserl’autre “femelle“, pour augmenter ses chances deséduire le mâle tant convoité ! Cependant, quidit cycle ovarien dit hormone, et M.Fisher devrait poursuivre sonprotocole en procédant cette fois à des dosageshormonaux afin de mieux comprendre les mécanismes quisous-tendraient ce changement de comportement.
Source : The Royal Society Biology Letters, 18février 2004Click Here: gws giants guernsey 2019

Add a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *