Abdellatif Kechiche et la scène de sexe “non simulée” : Cannes s’enflamme

Le scandale de la 72e édition du Festival de Cannes, c’est à lui qu’on le doit : Abdellatif Kechiche a choqué les spectateurs avec son film Mektoub My Love : Intermezzo, deuxième chapitre de son diptyque dans lequel on peut voir notamment une scène de sexe dite “non simulée”. Comme pour La Vie d’Adèle en 2013, les conditions de tournage et le jusqu’au-boutisme du cinéaste sont pointés du doigt, au point qu’on se demande si cela n’expliquerait pas le départ soudain de Cannes de l’actrice Ophélie Bau, avant la fin de la projection du long métrage au Festival. De son côté, l’artiste Ovidie, qui a travaillé dans le milieu pornographique, se demande si ce n’est pas “le délire médiatique et toutes ces attaques violentes autour du film” qu’elle a fui.

C’est un extrait d’un article de Midi-Libre sur Twitter qui a ravivé la polémique sur le dernier film d’Abdellatif Kechiche, qui rapporte les propos d’un témoin du tournage : “Il voulait absolument arriver à avoir une scène de sexe non simulée, ce à quoi les acteurs n’étaient pas disposés. Mais à force d’insister (…) il a réussi à obtenir ce qu’il voulait.

Mais qu’en est-il d’Ophélie Bau cette fois ? L’actrice, nommée aux César pour sa prestation dans le premier volet de Mektoub My Love, n’était pas présente pour le photocall, ni pour la conférence de presse qui suivait ce 24 mai. Dans les deux volets de cette ode au désir s’étirant sur plusieurs heures, elle incarne Ophélie, une jeune femme callipyge et sensuelle, filmée sous toutes les coutures par le réalisateur. Mektoub My Love : Intermezzo est une expérience de 3h28 radicale jusqu’à l’overdose, dont les trois quarts se déroulent en boîte de nuit. Plusieurs spectateurs ont quitté la salle pendant la projection officielle rapporte l’AFP, dont Ophélie Bau, qui n’était plus là lorsque les lumières se sont rallumées.

Click Here: Real Betis soccer tracksuit
Je trouve vraiment vos questions déplacées et imbéciles

Durant la conférence de presse, quand un journaliste de l’AFP l’interroge sur l’absence de la comédienne principale ainsi que sur l’enquête pour agression sexuelle dont il fait l’objet, le réalisateur répond : “Je trouve vraiment vos questions déplacées et imbéciles. On est dans un festival de cinéma, on fête, on parle de cinéma. Les questions malsaines que vous êtes en train de poser sont dépassées. J’ai fait mon film en réaction à cet esprit malsain qui se dégage de cette époque.” Quant aux comédiens, ils sont tous restés muets à la demande du cinéaste, les questions ne s’adressant de toute façon qu’à lui.

Avec son nouveau film électrochoc, Abdellatif Kechiche ne laisse pas indifférent. Face aux attaques, un point de vue détonne, celui d’Ovidie. Sur Twitter, l’ancienne actrice porno écrit : “C’est quand même marrant que vous n’émettiez pas l’hypothèse que si Ophélie Bau s’est tirée de Cannes, c’est justement pour fuir tout ce délire médiatique et toutes ces attaques violentes autour du film.

Add a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *