8 salariés sur 10 ont déjà pleuré au travail

Un sondage mené par le site de recherche d’emploi Monster.com révèle que 8 employés sur 10 ont déjà craqué sur leur lieux de travail. Top 5 des principales causes qui pèsent sur le moral des salariés.

Ce n’est pas forcément l’endroit où on a envie de craquer, car vécu comme un moment de faiblesse et pourtant c’est bien souvent celui où on subi le plus de pression. Pour cause, 8 personnes sur 10 auraient admis avoir déjà pleuré sur leur lieu de travail, au cours d’un sondage mené par le site de de recherche d’emploi Monster.com. 14% des personnes interrogées auraient même expliqué pleurer au moins une fois par semaine, voire tous les jours au travail. 

Les collègues et les patrons principaux fautifs ? Selon Monster, les résultats de leur étude montrent que “les employeurs doivent mettre en place ce qu’il faut pour faire baisser la pression sur leurs employés car il existe un climat général de mal être sur la masse salarial”. Qu’est-ce qui rend le plus les salariés à bout ? 45% des sondés ont répondu que leurs patrons et leurs collègues en étaient le plus souvent la cause, pour 20% ce sont les problèmes personnels qui pèsent aussi sur le moral au travail et enfin 16% ont avoué pleurer à cause de la dose trop importante de travail. Enfin 13% ont également avoué être victimes de harcèlement au travail et le reste explique avoir déjà craqué à cause d’un client ou un collaborateur énervé. Interviewée par CBS News, Vicki Salemi, experte en recherche d’emploi chez Monster.com, conseillent aux personnes qui ont décidé de quitter leur travail à cause de l’une des raisons citées ci-dessus, de bien garder ces détails en tête pendant les prochains entretiens d’embauche. “Etudiez l’ambiance générale lorsque vous visitez pour la première fois les locaux d’une entreprise et le langage du corps des employés sachez reconnaître ceux qui peuvent vous mettre la puce à l’oreille.” Click Here: brisbane lions guernsey 2019

Add a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *